Nouvelles recettes

Taco Bell Cool Ranch Doritos Locos Taco dans les magasins le 7 mars

Taco Bell Cool Ranch Doritos Locos Taco dans les magasins le 7 mars


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La coquille à tacos Cool Ranch existe et se répand dans tout le pays

Cool Ranch Doritos Locos Taco de Taco Bell arrive dans les magasins le 7 mars.

Les fans de Doritos et de Taco Bell peuvent arrêter d'attendre : le Cool Ranch Doritos Locos Taco (commercialisé sous le nom de Cool Ranch DLT) existe, et il arrive dans les magasins Taco Bell dans tout le pays le 7 mars.

La marque a d'abord annoncé la sortie via Vine, tweeter, "C'est sorti du sac. #CoolRanchDLT http://vine.co/v/bvlaYggdIiU." "Il y a eu un énorme intérêt pour la nouvelle saveur Cool Ranch de Doritos Locos Tacos et les gens se demandent pourquoi cela a pris si longtemps", Greg Creed, PDG de Taco Bell Corp " À l'origine, nous avions prévu de lancer la saveur Cool Ranch la même année que l'introduction de Doritos Locos Tacos. " Cependant, la forte demande pour la saveur Nacho Cheese a poussé Taco Bell à se concentrer d'abord sur le fromage Nacho. , puis sur Cool Ranch.

Le Daily Meal a eu un avant-goût du taco qui n'a pas encore été publié, et les tests de dégustation révèlent que le taco est prévisible croustillant, mais pas très différent d'un taco ordinaire. La saveur Cool Ranch, cependant, persiste un peu plus longtemps que le goût d'une tortilla de maïs ordinaire. Cool Ranch DLT coûte 1,39 $ pour un taco ordinaire et 1,69 $ pour un "taco suprême" avec de la crème sure et des tomates. Naturellement, l'information nutritionnelle est disponible en ligne, mais nous ne voulons pas le savoir. Tout ce que nous devons savoir, c'est que Cool Ranch Doritos rencontre Taco Bell. Nourriture parfaite pour stoner, c'est sûr.


Guide de restauration rapide Weight Watchers – 7 points ou moins

J'essaie d'éviter les fast-foods si possible, mais parfois ça ne se passe pas comme ça. Heureusement, avec le programme Weight Watchers, vous pouvez toujours manger dans le menu Fast Food et perdre du poids (dans des limites raisonnables). Vous trouverez ci-dessous une liste de certains des restaurants populaires que j'ai trouvés proposant un menu raisonnable de 7 points ou moins sur le plan Points Plus ou Smart Points.

Si vous envisagez de commencer le programme Weight Watchers, découvrez comment vous pouvez le faire gratuitement ici.

PP = Points Plus
SP = Points intelligents

Sandwich au rosbif junior – 6PP, 7SP
Sandwich Jr. Jambon & Cheddar – 5PP, 6SP
Salade hachée de dinde rôtie – 6PP, 7SP
Vinaigrette balsamique – 4PP, 5SP
Thé glacé infusé (petit) – 0PP, 0SP
Vinaigrette ranch au babeurre – 6PP, 7SP
Curseur de jambon et de fromage sur le blé – 5PP, 6SP
Rôti de bœuf et fromage aux jalapenos sur blé – 6PP, 7SP
Vinaigrette italienne légère – 0PP, 1SP
Filets de poulet Prime Cut (2 ct.) – 6PP, 6SP
Rôti de bœuf et fromage Slider sur blé – 6PP, 7SP

Wrap-collation à la moutarde et au miel grillé – 6PP, 7SP
Salade Ranch de Bacon Premium avec Poulet Grillé – 6PP, 6SP
Salade d'accompagnement (sans vinaigrette) – 0PP, 0SP
Tranches de pomme – 0PP, 0SP
Latte sans gras avec sirop de vanille française sans sucre (petit) – 4PP, 5SP
Poulet McNuggets (4ct.) – 5PP, 5SP
Parfait aux fruits et au yogourt – 4PP, 7SP
Marron Haché – 4PP, 5SP
Frites (petites) – 6PP, 7SP
Cône pour enfant – 1PP, 2SP

Fresco Grilled Steak Soft Taco – 4PP, 4SP
Mini quesadilla costaud – 6PP, 7SP
Fromage enroulé – 5PP, 6SP
Torsades à la cannelle – 5PP, 7SP
Fresco Crunchy Taco, Boeuf – 4PP, 5SP
Fresco Soft Taco, poulet râpé – 4PP, 4SP
UN M. Tacos grillés – Bacon – 6PP, 7SP
UN M. Taco grillé – Egg & Cheese – 5PP, 5SP
Délices à la cannelle (paquet de 2) – 4PP, 6SP
Marron – 5PP, 5SP
Café de la forêt tropicale avec crémier Nestlé-Mate Original (1 crémier) – 1PP, 1SP
Mini quesadilla au poulet râpé – 5PP, 5SP
Cool Ranch Doritos Locos Taco Suprême – 5PP, 6SP
Souple Taco Suprême – 6PP, 7SP
Haricots noirs et riz – 5PP, 5SP
Taco croustillant – 5PP, 5SP
Taco Fiery Doritos Locos – 5PP, 5SP

Grand piment – 7PP, 7SP
Jr. Hamburger – 7PP, 7SP
Go Wrap au poulet grillé – 7PP, 7SP
Pommes de terre maison assaisonnées (petit-déjeuner) – 6PP, 7SP
Farine d'avoine coupée en acier, nature – 5PP, 5SP
Nuggets de poulet – Épicé ou Régulier (4ct.) – 5PP, 5SP
Nuggets de poulet épicés (6 ct.) – 7PP, 7SP
Sauce BBQ – 1PP, 2SP
Salade asiatique de poulet aux noix de cajou (sans vinaigrette) – 5PP, 4SP
Vinaigrette ranch légère – 1PP, 2SP
Vinaigrette italienne – 2PP, 2SP
1/4 lb. Hamburger Patty (sans pain) – 6PP, 7SP
Salade César (sans vinaigrette) – 2PP, 2SP
Frites économiques – 6PP, 7SP

Burger King

2% Latte Petit – 4PP, 7SP
Cheeseburger au bacon – 7PP, 7SP
Framboise bleue ICEE (petit) – 3PP, 6SP
Nuggets de poulet (4ct.) – 5PP, 6SP
Lanières de poulet style maison (2 parties) – 6PP, 6SP
Café glacé (petit) – 3PP, 7SP
Rondelles d'oignon (valeur) – 4PP, 5SP
Frites (valeur) – 5PP, 6SP
Tasse Soft Serve – 4PP, 7SP

Parfait au yogourt grec au miel et aux amandes – 6PP, 7SP
Bagel plat aux grains germés – 6PP, 7SP
Fromage à la crème nature (1 oz) – 3PP, 5SP
Fromage à la crème de mélange de légumes rôtis à faible teneur en gras (1 oz) – 2PP, 3SP
Petit Biscuit Chipper au Chocolat – 3PP, 5SP
Pain de campagne ou de seigle (2 oz) – 4PP, 4SP
Café de torréfaction foncée, de noisette ou de torréfaction légère – Nature (16 oz ou 20 oz) – 1PP, 1SP
Salade méditerranéenne et de quinoa aux amandes (demi salade – sans vinaigrette) – 7PP, 7SP
Salade classique (salade entière) – 5PP, 7SP
Vinaigrette BBQ Ranch 1 1/2 c. à soupe – 2PP, 3SP
Vinaigrette balsamique réduite en gras 1 1/2 cuillère à soupe – 2PP, 3SP
Soupe végétarienne aux légumes du jardin faible en gras avec pesto (1 tasse) – 2PP, 3SP

Aile entière de poulet extra croustillante – 5PP, 5SP
Salade de chou (individuelle) – 5PP, 7SP
Purée de pommes de terre (individuelle) – 3PP, 3SP
Pilon de poulet extra croustillant – 4PP, 4SP
Poitrine de poulet grillée – 5PP, 3SP
Pilon de poulet grillé – 3PP, 3SP
Cuisse de poulet grillée – 4PP, 4SP
Aile entière de poulet grillé – 2PP, 2SP
Pilon croustillant épicé – 4PP, 4SP
Aile entière croustillante épicée – 5PP, 5SP
Chicken Little (sans sauce) – 6PP, 6SP
Biscuit – 5PP, 7SP
Filets extra croustillants (2ct.) – 6PP, 6SP

Pépites (8ct.) – 7PP, 6SP
Nuggets grillés (8ct.) – 3PP, 2SP
Nuggets grillés (12ct.) – 5PP, 3SP
Salade du marché grillée (sans vinaigrette) – 5PP, 5SP
Soupe tortilla au poulet (moyenne) – 7PP, 7SP
Soupe copieuse à la poitrine de poulet (moyenne) – 4PP, 4SP
Thé sucré (petit) – 3PP, 6SP
Sauce Chick-fil-A – 4PP, 6SP
Vinaigrette à la moutarde et au miel sans gras – 2PP, 5SP


15 faits que vous ignorez peut-être sur Taco Bell

Qu'il s'agisse de parler de chihuahuas ou de tacos à 59 cents, la chaîne qui a apporté la nourriture mexicaine américanisée aux masses a toujours attiré l'attention. Mais même si vous connaissez vos Chalupas de vos Gorditas, il y a encore quelques choses que vous ne savez probablement pas sur Taco Bell.

1. IL PORTE LE NOM DU FONDATEUR.

Ce serait Glen Bell, un entrepreneur californien qui possédait un terrain de golf miniature et un stand de hot-dogs, entre autres, avant de frapper fort avec des tacos. Alors qu'il travaillait chez Bell's Drive-In à San Bernardino - la même ville que le premier McDonald's, soit dit en passant - il a remarqué de longues files d'attente au restaurant mexicain de l'autre côté de la rue. Après s'être fait aimer des propriétaires, Bell leur a demandé de lui montrer comment faire des tacos à coque dure, ce qui était une nouveauté à l'époque. Bell a rapidement ouvert son propre restaurant mexicain, Taco Tia, qui s'est agrandi à trois endroits avant de le vendre à son partenaire commercial. En 1962, il a ouvert le premier Taco Bell sur Firestone Boulevard à Downey, en Californie.

2. LES TACOS ÉTAIENT À L'ORIGINE 19 CENTS.

Et apparemment, les clients les prononçaient "Tay-Kohs" au début. Les autres éléments du menu comprenaient des tostadas, des burritos et des chiliburgers.

3. LE PREMIER EMPLACEMENT COMPREND DES FOYERS ET DES BANDES DE MARIACHI.

Fidèle à son époque et à ses racines californiennes, Taco Bell numero uno était fondamentalement un lieu de rencontre. Le bâtiment de 400 pieds carrés de style mission n'avait pas de sièges à l'intérieur, juste une cuisine et une fenêtre de commande. À l'extérieur, les clients occupaient quelques chaises et tables de patio, ou se tenaient autour de l'un des foyers en train de grignoter des tacos. Le restaurant était amusant, décontracté et ne portait même pas une bouffée de l'avenir de plusieurs millions de dollars qui l'attendait.

4. LE PREMIER FRANCHISÉ ÉTAIT UN ANCIEN AGENT DE POLICE DE L.A. NOMMÉ KERMIT.

En deux ans, Taco Bell s'est étendu à huit emplacements. C'est à ce moment-là que Bell a décidé de franchir une étape assez nouvelle à l'époque et de commencer à vendre à des franchisés qui étaient également prêts à parier sur le succès de la cuisine américano-mexicaine. Tout d'abord : Kermit Becky, un ancien officier du LAPD qui a ouvert un Taco Bell à Torrance.

5. LA SOCIÉTÉ VENDUE À PEPSICO EN 1978.

Le succès de Taco Bell a attiré l'attention du géant du soda dès la fin des années 60. Au début, l'entreprise a tenté de profiter de la tendance avec son propre concept mexicain : Taco Kid, un restaurant lancé sous la marque Pizza Hut. L'idée a lamentablement échoué, alors dans les années 70, PepsiCo a décidé que s'ils ne pouvaient pas rivaliser avec Taco Bell, ils les achèteraient simplement. Bell a obtenu 130 millions de dollars dans l'affaire.

6. LE LOGO D'ORIGINE ÉTAIT UN GAS.

Le logo original de Taco Bell était une création colorée et déséquilibrée représentant un homme dormant sous un sombrero géant assis au sommet d'une cloche (il faut vraiment le chercher). Après la reprise de PepsiCo, elle a rapidement proposé un concept plus propre : une cloche placée au-dessus du nom de l'entreprise. Comme l'a dit Larry Higby, alors vice-président principal du marketing pour Taco Bell Âge de la publicité, « Nous devions avoir l'air plus grand public. »

7. RAPPELEZ-VOUS 59-79-99 ?

Au début des années 90, Taco Bell avait rationalisé ses opérations au point de pouvoir proposer des prix très bas sur tous ses éléments de menu. Entrez dans la promotion de valeur 59-79-99, qui offrait tout, des tacos aux nachos en passant par les torsades à la cannelle à l'un de ces trois niveaux de prix. Lancée en 1991, la campagne a été fortement promue par le biais de publicités télévisées et radiophoniques et a exercé une pression sérieuse sur les concurrents de Taco Bell qui vendaient des hamburgers. Les ventes ont augmenté de 60 pour cent cette année-là, et revue de Harvard business a nommé Taco Bell l'entreprise de restauration rapide la plus performante du pays.

8. LE TACO BELL CHIHUAHUA N'A JAMAIS PAYÉ.

Désireux de redresser ses ventes en baisse au milieu des années 90, les dirigeants de Taco Bell ont mis de grands espoirs dans un tout petit paquet. En 1997, ils ont publié une série d'annonces mettant en vedette le désormais emblématique Chihuahua (dont le nom était Gidget) lançant la phrase "Yo quiero Taco Bell". L'annonce est devenue une sensation culturelle et a engendré d'autres slogans, comme « Viva Gordita ! » et « Lâchez le Chalupa ». Il y avait juste un problème : les publicités n'incitaient pas les gens à acheter plus de tacos et de chalupas. En 2000, Taco Bell a débranché le concept. Pour aggraver les choses, la société a dû régler un procès de 42 millions de dollars en 2003 intenté par deux publicitaires qui prétendaient avoir eu l'idée. Gidget, quant à lui, a continué comme un vrai professionnel, faisant des camées dans les publicités Geico et jouant dans des films comme légalement blonde 2 avant de décéder à l'âge vénérable de 15 ans.

9. IL AVAIT UNE PROMOTION « ATTEINDRE LA CIBLE » IMPLIQUANT LA STATION SPATIALE MIR.

En 2001, après que la Russie a annoncé qu'elle ferait tomber la station spatiale Mir après 15 ans en orbite, Taco Bell a mis en place une énorme bulle flottante dans le Pacifique Sud au large des côtes australiennes. L'accord était que si une partie de Mir, qui devait s'écraser dans l'océan, touchait une partie de la cible, tout le monde en Amérique obtiendrait un taco gratuit. C'était une valeur sûre : les experts en aéronautique prévoyaient des chances minces, voire nulles. Et ils avaient raison.

10. IL NE PEUT PAS CRAQUER LE MARCHÉ MEXICAIN.

Pas de surprise ici. Malgré une solide présence à l'étranger, avec des magasins au Moyen-Orient, en Asie, en Russie et même en Islande, Taco Bell n'a pas réussi à s'établir dans le pays qui a donné naissance à la nourriture du même nom. En 1992, la société a ouvert des sites à Mexico, puis les a fermés en deux ans. En 2007, Taco Bell a réessayé à Monterrey, avec le même résultat. C'est un miracle qu'ils aient même essayé, compte tenu de ce que ces Mexicains interrogés (ci-dessus) pensent de la nourriture.

11. LES ARTICLES ABANDONNÉS INCLUENT LE CHILIBURGER, LE BELL BEEFER ET LE BLACK JACK TACO.

Taco Bell n'a pas toujours pensé en dehors du petit pain. Il proposait un chiliburger sur son menu original, et a suivi dans les années 70 avec le Bell Beefer, qui ressemblait à un Sloppy Joe fait avec du bœuf taco assaisonné. Le Black Jack Taco est apparu vers Halloween 2009 et a rapidement disparu, à la grande consternation des fanatiques de Bell. Le soutien le plus fort pour un retour est le mouvement Beefy Crunch Burrito. Ces gens ne plaisantent pas.

12. LE DORITOS LOCOS TACO ÉTAIT UN DÉFI FORMIDABLE POUR LES INGÉNIEURS.

Dans un récent Entreprise rapide histoire, les dirigeants de Taco Bell ont déclaré que l'idée du DLR, comme on l'appelle au sein de l'entreprise, a été un succès immédiat. Mais parce que les chips Doritos et les coquilles à tacos sont deux entités complètement différentes, scientifiquement parlant, lui donner vie a demandé un travail sérieux. En deux ans, l'équipe de conception de Taco Bell a testé plus de 40 recettes différentes. Un premier test de dégustation auprès des consommateurs s'est déroulé lamentablement, mais l'équipe a continué, peaufinant constamment la recette ainsi que l'équipement de fabrication. La lutte était bien réelle : « Nous avions des équipes d'ingénieurs qui travaillaient jour et nuit pour faire fonctionner l'assaisonnement », selon Steve Gomez, l'expert en innovation alimentaire de Taco Bell. La récompense a été grande, avec plus de 500 millions de Doritos Locos Tacos vendus depuis leurs débuts en 2012. Sur la base de ce succès, ils l'ont rapidement suivi avec le Doritos Cool Ranch Taco.

13. POUR RAPPEL, SON « BOEUF ASSAISONNÉ » CONTIENT 88 POUR CENT DE BOEUF.

En 2011, un cabinet d'avocats de l'Alabama a intenté un recours collectif contre Taco Bell, alléguant que le « bœuf assaisonné » de l'entreprise ne contenait que 35 % de bœuf, ce qui le rend impropre aux directives du département américain de l'Agriculture. Plutôt que d'éviter le problème, Taco Bell s'est penché. Il a dépensé près de 4 millions de dollars en publicité pour consolider sa réputation, y compris une publicité imprimée qui disait «Merci de nous poursuivre en justice» et comprenant une liste de leurs ingrédients. Après que Taco Bell a rendu public le chiffre de 88%, le cabinet d'avocats a abandonné la poursuite.

14. IL A RÉCEMMENT DÉMÉNAGÉ SON PREMIER RESTAURANT AU QG DE L'ENTREPRISE.

Le Taco Bell original à Downey a fermé ses portes dans les années 80. Dans les décennies qui ont suivi, d'autres restaurants mexicains ont essayé l'emplacement, plus récemment un Tacos Raul. En 2014, Raul a déménagé et le bâtiment était prêt à être démoli. Après avoir entendu parler de cela, les dirigeants de Taco Bell ont emménagé et ont fait ce que font les dirigeants de Taco Bell : en faire une promotion. La campagne #SaveTacoBell a abouti au déplacement de l'ensemble du restaurant à 35 miles au sud, vers son siège d'Irvine.

15. IL SERVIT MAINTENANT DU VIN ET DE LA BIÈRE.

La bonne nouvelle : Taco Bell sert désormais de l'alcool. La mauvaise nouvelle (pour la plupart des gens) : il ne sert que dans deux nouveaux emplacements « Cantina », l'un à Chicago, l'autre à San Francisco. Ouverts l'automne dernier, les nouveaux concepts ciblent ces créatures illusoires connues sous le nom de Millennials, qui fréquentent les zones urbaines et veulent quelque chose de plus proche d'une expérience Chipotle.


Les chips aromatisées Tacos Doritos Locos arriveront dans les épiceries le 8 avril, ainsi qu'un concours pour gagner le Taco Bell Chip Spawn avant sa sortie

Il y avait d'abord le Taco Bell Doritos Locos Tacos au fromage nacho. Ensuite, il y a eu la version Cool Ranch Doritos. Désormais, ces deux variétés de tacos aromatisées Doritos populaires seront livrées dans un sac, grâce aux dernières retombées du fabricant de Doritos.

Frito-Lay North America, une subdivision de PepsiCo basée à Plano, au Texas, a annoncé qu'elle lancerait les chips aromatisées Doritos Locos Tacos le 8 avril. Oui, vous avez bien lu. Les tacos à saveur de chips, un favori de la restauration rapide, seront la nouvelle variété de chips de Doritos, qui devrait arriver dans les épiceries au cours du mois à venir.

« Doritos Locos Tacos deviendront des chips 4/8 ! Votre chance de gagner une #DoritosPallet : dites-nous à quel point vous auriez l'audace de les essayer », a annoncé Doritos sur Twitter lundi.

La nouvelle saveur de chips sera disponible dans les variétés Nacho Cheese et Cool Ranch, a déclaré la société. Mieux encore, un heureux gagnant du concours Twitter de Doritos pourrait gagner 66 sacs de 11 onces de chips tortilla Doritos Locos Tacos Nacho Cheese-and-Crunchy Taco et 66 sacs de 11 onces de Doritos Locos Tacos Cool Ranch-and-Crunchy Taco - chips tortilla aromatisées, d'une valeur de 566 $, avant le lancement. Pour participer au concours, répondez simplement au tweet de @Doritos et incluez le hashtag #DoritosPallet et dites ce que vous feriez avec 132 sacs des nouvelles chips. Les inscriptions sont jugées sur «l'audace», selon l'entreprise, mais gardez-les propres, les amis.

PepsiCo avait précédemment annoncé qu'il lancerait une gamme de puces en édition limitée sur la vague du grand succès de Taco Bell en utilisant le produit Doritos comme coque pour ses tacos. Le directeur financier de la société, Hugh F. Johnston, a déclaré lors d'une conférence financière cette année : "Nous nous préparons pour la deuxième année de notre partenariat Doritos avec Taco Bell avec de nouveaux produits encore plus intéressants." Mais jamais personne n'aurait deviné que la dernière édition du produit serait un spin-off d'un spin-off.

La dernière initiative visant à transformer le taco aromatisé aux puces en une puce aromatisée au tacos est probablement la façon dont Frito-Lay monétise le concept en créant des variantes du produit initial. Bien que le mouvement puisse sembler bizarre, une puce aromatisée Doritos Locos Tacos a du sens, puisque Doritos a déjà créé - et vend toujours avec succès - une puce aromatisée au taco en 1968. En fait, Doritos est un en-cas de base depuis des années depuis le La croustade de tortilla de maïs a été créée en 1964. On peut dire que Taco Bell l'a aussi fait, puisqu'il a été acheté à Glen Bell (qui a créé un concept store en 1946) deux ans auparavant en 1962.

Avec un succès presque égal au fil des ans, la fusion des deux franchises pour la sortie du Taco Bell Doritos Locos Tacos en mars dernier était une évidence pour la chaîne de restauration rapide. Beaucoup ont déclaré que les Locos Tacos ont été le produit le plus réussi de tous les temps chez Taco Bell, selon Restaurant News, ce qui a incité la société à ajouter des tacos aromatisés Cool Ranch plus tôt ce mois-ci. La chaîne de restauration rapide aurait vendu plus de 350 millions des premiers Doritos Locos Tacos depuis son dévoilement au printemps dernier, représentant 7% de tous les articles vendus chez Taco Bells à l'échelle nationale et donnant à l'entreprise une augmentation de 13% des ventes.

Et il semble maintenant que Frito-Lay veut la vache à lait pour sa propre gamme de produits.

La concurrence croissante d'une autre division de Pepsi-Co, Lay's Chips, qui a engendré d'innombrables variétés de croustilles au fil des ans, est encore plus une raison pour Doritos de se développer avec de nouveaux produits. Plus récemment, Lay's a sorti des gaufres au poulet et à l'amp, du pain au fromage à l'ail et des croustilles aromatisées à la sriracha dans le cadre de son concours "Do Us A Flavor", le premier de l'entreprise en 75 ans d'histoire. Selon la société, un panel de chefs et d'experts en saveurs a réduit 3,8 millions de soumissions à environ 20 saveurs à prototyper et le vote du grand public se poursuivra jusqu'en mai, lorsqu'une saveur de chips gagnante sera sélectionnée.

Restez à l'écoute pour le verdict sur les chips tortilla aromatisées Doritos Locos Tacos lorsqu'elles seront disponibles le 8 avril.


Le Cool Ranch Doritos Locos Tacos de Taco Bell est officiellement lancé aujourd'hui

Taco Bell a officiellement lancé jeudi son très attendu Cool Ranch Doritos Locos Tacos, le lendemain de la révolte des fans face aux attentes selon lesquelles l'article serait disponible mercredi.

La nouvelle offre a été précédée au menu par le taco au fromage Nacho, qui s'est vendu à plus de 350 millions d'unités et est considéré par la société Irvine comme son lancement de produit le plus réussi en 51 ans d'histoire.

La période précédant les débuts de Cool Ranch s'est accompagnée d'une poussée massive des médias sociaux et d'événements spéciaux, y compris des aperçus avec mot de passe uniquement pour les fans de New York, Dallas et Los Angeles.

Taco Bell prévoit de commercialiser l'article avec sa plus grande campagne jamais réalisée, y compris un décor publicitaire en 3D qui sera diffusé dans de nombreuses salles de cinéma à travers le pays.

Mais mercredi, la chaîne s'est attiré les foudres des plus passionnés des Doritos Locos Tacos.

La chaîne avait surpris les aficionados plus tôt dans la semaine en surnommant mercredi Fan Day et en annonçant sur Facebook que le produit Cool Ranch serait disponible à l'achat un jour plus tôt que prévu.

Mais après que certains clients se soient présentés dans les magasins pour constater que les tacos étaient introuvables, ils ont envahi Twitter et Facebook pour se plaindre de Taco Bell.

Parmi les messages de convives déçus, il y en avait un qui a dit qu'il avait amené 50 collègues seulement pour être repoussé: "Epic fail".

Taco Bell a publié mercredi un mea culpa sur son site Web, affirmant qu'il était "humilié par la réponse écrasante au Fan Day".

"Nous nous excusons auprès des fans qui n'ont pas pu l'acheter un jour plus tôt", a déclaré la société.


Taco Bell réduit le menu et coupe 2 saveurs de Tacos Doritos Locos

Fans de Taco Bell, accrochez-vous : le géant de la restauration rapide réduit son menu.

De grands changements sont à venir dans les menus de Taco Bell à partir du 12 septembre, selon la société. Afin de simplifier les options de menu actuelles et de faire de la place pour les futurs éléments de menu, Taco Bell prévoit de supprimer neuf éléments.

Certains des éléments supprimés incluent le bien-aimé Doritos Locos Taco aromatisé Cool Ranch et le Fiery Doritos Locos Tacos. Au moins pour l'instant, le Nacho Cheese Doritos Locos Taco est sûr.

"Taco Bell évolue et améliore constamment notre menu pour répondre aux envies changeantes des fans, en leur donnant plus de ce qu'ils veulent et moins de ce qu'ils ne veulent pas", a déclaré Taco Bell dans un e-mail à Yahoo Finance.

"Cette simplification du menu rendra la commande plus facile et la cuisine plus efficace, afin que les clients puissent obtenir leur nourriture plus rapidement que jamais", indique le communiqué.

Les autres éléments qui quittent le menu comprennent la mini quesadilla Beefy, les chips et la salsa, le poulet chipotle, le taco à deux étages, le double tostada, le burrito au menu puissant et le burrito XXL grillé.

"Bien que nous sachions que certains fans peuvent être déçus par les éléments que nous supprimons, nous sommes ravis de l'opportunité que cela offre d'introduire de nouveaux produits au menu à l'avenir et confiants que les fans adoreront les options simplifiées", a déclaré la société.

La concurrence dans le secteur de la restauration rapide est féroce et les entreprises se battent pour attirer les clients en étoffant leur menu avec des grignotines innovantes. Plus récemment, Popeyes a lancé son tout premier sandwich au poulet le 12 août – et a depuis vendu le sandwich au milieu d'une demande record.

Pendant ce temps, lundi, la société sœur de Taco Bell, KFC, a annoncé qu'elle testait le poulet Beyond Meat (BYND) dans le cadre d'un programme pilote dans la région d'Atlanta. L'article de fausse viande s'est vendu en quelques heures.

Bien qu'il propose déjà un menu assez complet pour ceux qui ne consomment pas de viande, Taco Bell prévoit de parier encore plus sur les végétaliens et les végétariens.

En avril, le restaurant a annoncé qu'il testait un nouveau menu végétarien dans certains magasins de Dallas, au Texas. Certains des nouveaux articles comprenaient un Quesarito végétarien et un suprême Crunchwrap végétarien. Taco Bell n'a pas confirmé à Yahoo Finance que l'espace fait sur le menu était pour une nouvelle gamme végétarienne.

Taco Bell continue d'être la star de la famille Yum Brands (YUM). La chaîne de tacos a connu une forte dynamique des ventes et, au cours de son dernier trimestre, les ventes des magasins comparables de Taco Bell ont augmenté de 7 %, éclipsant les attentes de croissance de 3,8 %.

Les actions de Yum Brands ont bondi de près de 28% cette année, à la clôture de jeudi.

Heidi Chung est journaliste chez Yahoo Finance. Suivez-la sur Twitter : @heidi_chung.

Plus de Heidi :

Actualités boursières en direct: les actions gagnent alors que Wall Street tente de surmonter les craintes d'inflation

MISE À JOUR 1-Les investisseurs déposent un recours collectif contre le Credit Suisse pour les transactions Archegos et Greensill

Les États-Unis font appel à des applications de rencontres. Les voyages en Europe vont de l'avant : mise à jour du virus

Reverse Morris Trust : Yahoo U

La Colombie interdit aux voyageurs indiens une variante du coronavirus

La Chine frappe à nouveau Bitcoin avec un avertissement sur la répression des mineurs

(Bloomberg) -- Bitcoin a repris sa vente vendredi après que la Chine a réitéré un avertissement indiquant qu'elle avait l'intention de sévir contre l'extraction de crypto-monnaie dans le cadre d'un effort pour contrôler les risques financiers. La plus grande crypto-monnaie a chuté de 4,8% à 38 165 $ à 11 h 11 à New York. La déclaration vendredi soir après une réunion du Comité de stabilité financière et de développement était le dernier coup dur d'une semaine difficile pour le marché des crypto-monnaies, secoué par la vente forcée et une éventuelle répression fiscale américaine. La Chine a longtemps exprimé son mécontentement face à l'anonymat fourni par Bitcoin et d'autres jetons cryptographiques et a averti plus tôt dans la semaine que les institutions financières n'étaient pas autorisées à les accepter pour paiement. Le pays abrite une grande concentration de mineurs de crypto du monde, ou de programmeurs qui utilisent une puissance de calcul massive pour vérifier les transactions sur la blockchain. sa consommation d'énergie. Le bitcoin est en baisse d'environ 20% depuis vendredi dernier, bien qu'il soit passé d'un plongeon mercredi à 30 000 $. D'autres pièces se sont également effondrées - l'éther a baissé d'environ 35% au cours des sept dernières sessions. Le tronçon aigre pour les jetons numériques a commencé avec Musk suspendant l'acceptation des paiements Bitcoin chez Tesla Inc. et échangeant des barbes avec des boosters de la crypto-monnaie sur Twitter. La banque centrale de Chine a ajouté mardi au courant descendant après avoir publié une déclaration mettant en garde contre l'utilisation de monnaies virtuelles. Jeudi, il est apparu que les États-Unis pourraient exiger que les transactions cryptographiques de 10 000 $ ou plus soient signalées aux autorités fiscales. "La volatilité du Bitcoin doit rester élevée", a déclaré Ben Emons, directeur général de la stratégie macro mondiale chez Medley Global Advisors à New York. L'effet de levier qui s'est déroulé lors de la chute de mercredi est déjà en train d'être remplacé, a-t-il ajouté dans une note. où il a trouvé un soutien plus tôt cette semaine. Pendant ce temps, les fluctuations de cette semaine ont conduit à d'énormes liquidations par des investisseurs à effet de levier et ont endommagé le récit selon lequel les crypto-monnaies deviendront plus stables à mesure que le secteur arrivera à maturité. Les actions de Musk ont ​​montré comment quelques tweets peuvent encore bouleverser l'ensemble du marché. Pourtant, à plus long terme, des jetons comme Bitcoin et Ether sont assis sur de gros gains. Au cours de la dernière année, Bitcoin a augmenté d'environ 300 % et l'Ether d'environ 1 100 %. Le point sur la réglementation ThreatOne des derniers jours est une réitération de la menace réglementaire pesant sur le marché de la cryptographie. « Les investisseurs sous-estiment le risque réglementaire de la cryptographie alors que les gouvernements défendent leurs monopoles lucratifs sur la monnaie », a déclaré Jay Hatfield, directeur général d'Infrastructure Capital Advisors à New York. L'imposition possible d'exigences en matière de déclaration des transactions pourrait être la "partie émergée de l'iceberg" des règles potentielles du Trésor sur les monnaies virtuelles, a-t-il déclaré. qui a accompagné le début de la pandémie l'année dernière. Malgré les risques à la baisse et la volatilité de cette semaine – qui a vu Bitcoin chuter d'environ 31% et bondir à peu près du même pourcentage mercredi – les taureaux crypto ne se découragent pas. Ils s'en tiennent au récit que Bitcoin propose une couverture de portefeuille moderne et une réserve de valeur, semblable à des lingots numériques, et que les services financiers basés sur la blockchain - ce que l'on appelle la finance décentralisée - se développent. très bientôt », a écrit jeudi Paolo Ardoino, directeur de la technologie de l'échange de crypto Bitfinex, dans une note. « La finance décentralisée va continuer à croître. Les développeurs continueront à construire. » (Mise à jour des prix, ajoute une moyenne mobile sur 200 jours) D'autres articles comme celui-ci sont disponibles sur bloomberg.com.

Daimler n'est pas d'accord avec Tesla et VW sur les batteries ou le buste

(Bloomberg) -- Le chef des camions de Daimler AG s'attend à ce que les grandes plates-formes à hydrogène jouent un rôle important dans la réduction des émissions du secteur des transports malgré les obstacles technologiques et le scepticisme soulevés par deux rivaux de premier plan. Se concentrer uniquement sur les véhicules électriques à batterie serait risqué car de la rareté de certaines matières premières et des défis que les grilles auront à supporter des réseaux de recharge étendus pour les camions et les bus, a déclaré Martin Daum, PDG de Daimler Truck, lors d'un entretien téléphonique. « Nous ne pouvons pas nous permettre de miser sur une seule technologie pour atteindre les objectifs climatiques », a déclaré Daum. « Jusqu'en 2025, l'accent sera mis à 100 % sur les véhicules électriques à batterie. Entre 2025 et 2035, nous aurons besoin à la fois de véhicules électriques à batterie et à pile à combustible, car les besoins en infrastructures de plus en plus importants nécessitent une approche à deux volets. ont été présentés pendant des années comme une alternative potentielle aux moteurs à combustion. Mais les coûts élevés et la rareté des infrastructures de ravitaillement ont fait obstacle à une adoption plus large et ont laissé la technologie loin derrière les groupes motopropulseurs électriques à batterie sur le marché des voitures particulières. L'électrification des véhicules utilitaires est plus complexe - ils sont plus gros, plus lourds et utilisés pour tout des livraisons aux supermarchés dans les zones urbaines au transport longue distance dans les zones reculées. Daimler a récemment formé une coentreprise avec son rival Volvo AB pour développer conjointement des piles à combustible. Daimler et Volvo ne sont pas les seuls à voir un potentiel à long terme. « La décarbonisation du mix énergétique représente le changement énergétique le plus profond depuis le début de la révolution industrielle », ont déclaré les analystes de Sanford Bernstein dirigés par Neil Beveridge dans une note aux clients. « Il est tout simplement impossible d'atteindre le zéro net d'ici 2050 sans que l'hydrogène ne joue un rôle majeur. » La division camions de Daimler est le plus grand constructeur mondial de véhicules utilitaires et est en passe de se séparer des opérations de voitures de luxe Mercedes-Benz cette année. La répartition reflète les tendances technologiques divergentes entre les voitures particulières et les véhicules utilitaires. Les deux auront besoin d'énormes investissements dans les nouvelles technologies pour se conformer à des normes d'émissions plus strictes. Daum, 61 ans, a défini jeudi des objectifs de rentabilité plus agressifs et des objectifs pour générer les fonds nécessaires pour naviguer dans la transformation de l'industrie. éviter les pertes même dans les années difficiles », a-t-il déclaré. The unit plans to list at the Frankfurt stock exchange later this year and could enter the country’s blue-chip DAX Index.Global PresenceDaimler boasts a truly global footprint that’s unique among commercial-vehicle manufacturers. While Volvo just trimmed its presence in Asia by selling its UD Trucks business in Japan, VW’s Traton SE unit is finishing its takeover of U.S. truckmaker Navistar International Corp. next quarter.Apart from Mercedes trucks, Daimler’s trucks and buses division comprises Fuso in Japan, BharatBenz in India, Setra in Germany and Freightliner, Thomas Built and Western Star in North America.The company has relied heavily on profits from Freightliner in recent years, as North America tends to generate much of the industry’s earnings. Executives said Thursday that boosting profitability at European operations will be a top priority and pledged to reduce personnel and material costs to become more competitive in the region.Asked whether Daimler may consider an acquisition of CNH Industrial NV’s Italian business Iveco, Daum said his focus is on the company’s own operations. “I don’t see the need for us to add an asset to our European business,” he said. “There are no plans for any structural changes.”More stories like this are available on bloomberg.comSubscribe now to stay ahead with the most trusted business news source.©2021 Bloomberg L.P.

AdPlacez un sac sur le rétroviseur de votre voiture lorsque vous voyagez

Brilliant Car Cleaning Hacks Les concessionnaires locaux aimeraient que vous ne le sachiez pas

Un fonds patrimonial qui a quadruplé ses bénéfices pivote désormais avec un pari sur l'Europe

(Bloomberg) -- Inscrivez-vous à la newsletter New Economy Daily, suivez-nous @economics et abonnez-vous à notre podcast. rattrapage. L'Autorité nigériane d'investissement souverain, qui vient d'enregistrer une augmentation de 51% des actifs qui a porté le fonds au-dessus de 2 milliards de dollars, renforce son exposition aux actions européennes et ajoutera quelques actions japonaises, a déclaré le directeur général Uche Orji dans une interview. L’ancien élève de Goldman Sachs Group Inc. voit une opportunité alors que l’Europe commence à s’ouvrir des blocages de Covid. , dit Orji. Avec la réouverture de l'économie mondiale, les pays dotés de bases industrielles et de services plus larges tels que l'Europe "deviendront plus intéressants", a-t-il déclaré. le coronavirus progresse tandis que les politiques budgétaires et monétaires dans la région restent souples. Il a surperformé à la fois l'indice S&P 500 et l'indice MSCI All Countries World, qui ont respectivement augmenté de 9,6 % et de 7,5 % depuis le début de l'année. Environ un tiers de ce montant est détenu par son Fonds pour les générations futures, qui achète des actions dans les marchés développés et émergents. L'autorité avait 25 % du FGF investi dans des actions l'année dernière, avec le « gros » aux États-Unis, tandis que les actions européennes représentaient moins de 4 %, a déclaré Orji. « Nous allons simplement ajouter plus de capital pour étendre nos empreintes dans L'Europe et le Japon, mais l'Europe en particulier est un domaine où nous n'avons pas eu une grande présence », a-t-il déclaré. Orji, 51 ans, a plus de deux décennies d'expérience dans la banque internationale, avec un MBA de la Harvard Business School. Avant sa nomination en tant que PDG de la NSIA en 2012, il a travaillé chez Goldman Sachs Asset Management LP, JPMorgan Chase & Co. et UBS Securities. La NSIA a signalé une multiplication par quatre de ses bénéfices l'année dernière à 160 milliards de nairas (390 millions de dollars). ). Les rendements de cette année seront probablement inférieurs à 2020 alors que la reprise des actions mondiales s'atténue et qu'elle investit dans des projets d'infrastructure qui peuvent prendre plus de temps pour générer des revenus, a déclaré Orji. L'autorité prévoit de créer un fonds de 200 millions de dollars qui construit des établissements de santé pour traiter maladies, y compris le cancer et l'orthopédie. Le pays le plus peuplé d'Afrique a manqué d'investissements adéquats dans les soins de santé pendant des décennies, ce qui a incité des citoyens, dont le président Muhammadu Buhari, à se faire soigner à l'étranger. La NSIA prévoit de financer les projets de soins de santé avec des co-investisseurs, a déclaré Orji, sans fournir plus de détails. comme celui-ci sont disponibles sur bloomberg.comAbonnez-vous maintenant pour rester en tête avec la source d'informations commerciales la plus fiable.©2021 Bloomberg LP

Pakistan Plans to Raise $500 Million From First Green Bond Sale

(Bloomberg) -- Pakistan plans to raise $500 million next week with the sale of a debut green bond that may lead the way for similar deals from the nation to fund hydroelectric projects.Pakistan Water and Power Development Authority, known as Wapda, is looking to sell a 10-year note this month, and intends to offer more environmentally-friendly debt over the next two years, said Muzammil Hussain, chairman of the organization. The nation aims to tap soaring investor demand globally for green debt as it pushes forward with plans to increase renewable and hydroelectric generation to 60% of total electricity by 2030.Pakistan is targeting economic growth of 5% in the year starting July from around 3% this fiscal year with the help of spending on large infrastructure projects. The funds from the proposed dollar bond will be used to fund the Diamer Basha and Mohmand dams in the nation, according to Wapda’s Hussain.“We are taking a lead against fossil fuel,” he said by phone.Pakistan sold $2.5 billion of dollar bonds in March, its first since 2017, in a sign of investor demand for debt from the nation. Fitch Ratings affirmed its B- ratings for Wapda, the same as for sovereign, earlier this year.“The government currently provides a large share of financing for power-related capex, but the policy direction for WAPDA is to expand its own indebtedness without the government’s commitment,” Fitch said at the time. “The government owns 100% of WAPDA and has a tight grip on its overall operation, including financing.”More stories like this are available on bloomberg.comSubscribe now to stay ahead with the most trusted business news source.©2021 Bloomberg L.P.

Trudeau resserre les hypothèques après que Macklem sonne l'alarme du logement

(Bloomberg) -- Les responsables canadiens ont intensifié leurs efforts pour calmer le marché immobilier en plein essor du pays, allant de l'avant avec des règles d'admissibilité aux prêts hypothécaires plus strictes après que la banque centrale a émis un nouvel avertissement contre les acheteurs qui s'endettent trop. Le gouvernement du Premier ministre Justin Trudeau a fixé un nouvel intérêt de référence jeudi après-midi pour déterminer si les gens peuvent être admissibles à des prêts hypothécaires assurés par l'agence canadienne du logement. Cette décision correspond à une décision prise en avril par le régulateur bancaire du pays de faire de même pour les prêts hypothécaires non assurés. Le régulateur - le Bureau du surintendant des institutions financières - a annoncé plus tôt jeudi qu'il mettrait en œuvre ses nouvelles règles le 1er juin. avertissement sévère du gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, dans la matinée, avertissant que les Canadiens ne devraient ni supposer que les taux d'intérêt resteront à des creux historiques ni s'attendre à ce que les récents gains importants des prix des maisons se poursuivent. La ministre des Finances, Chrystia Freeland, a déclaré dans un communiqué. Ces mesures interviennent au milieu d'une flambée des prix des logements qui inquiète les décideurs politiques et les économistes. Cheap mortgages and new remote-working conditions have spurred a frenzy of demand for more spacious homes, with house hunters bidding up prices across the country.Canadians are so alarmed by the red-hot housing that nearly half the respondents in a Nanos Research Group poll for Bloomberg News say they’d like to see the Bank of Canada raise borrowing costs to curb demand for real estate and stabilize prices.Still, the measures announced Thursday are seen as incremental steps rather than representing a fundamental shift in policy.With the changes, home buyers will have to show they can afford a minimum rate of 5.25%. The current threshold, based on posted rates of Canada’s six largest lenders, is 4.79%. Les économistes ont estimé que les restrictions de qualification plus strictes réduiraient le pouvoir d'achat des ménages d'environ 5%. Les changements auront peu d'impact sur la dynamique actuelle des prix des logements, selon Benjamin Tal, économiste en chef adjoint à la Banque Canadienne Impériale de Commerce. pas un changement de jeu par aucun effort d'imagination et c'était très attendu », a déclaré Tal par téléphone depuis Toronto. Les mesures du gouvernement et du régulateur sont intervenues quelques heures seulement après que la Banque du Canada a publié son rapport annuel sur la stabilité financière, qui a souligné la vulnérabilités croissantes associées aux ménages surendettés et à l'activité immobilière spéculative. Il a signalé trois marchés urbains - Toronto, Hamilton et Montréal - comme montrant un excès "d'exubérance", avec la capitale nationale d'Ottawa sur le point de franchir ce seuil. "Pas normal" Lors d'une conférence de presse, Macklem a déclaré que certaines personnes ont pris sur « considérablement » plus de dettes, beaucoup d'entre eux ayant de très gros prêts hypothécaires par rapport au revenu. Les emprunteurs et les prêteurs doivent comprendre que les taux d'intérêt ne seront pas toujours à des niveaux historiquement bas et que les acheteurs de maisons ne pourront pas compter sur des valeurs en hausse, a-t-il déclaré. « Il est important de comprendre que les récentes augmentations rapides des prix des maisons sont pas normal », a déclaré Macklem. "Compter sur des prix des maisons toujours plus élevés pour constituer une valeur nette d'une maison qui pourra être utilisée pour refinancer des prêts hypothécaires à l'avenir est une mauvaise idée." En dehors des avertissements de jeudi, on ne sait pas exactement ce que la banque centrale peut faire pour refroidir le marché. Ménage en croissance les vulnérabilités pourraient donner aux décideurs politiques plus de raisons d'envisager d'augmenter les coûts d'emprunt, par exemple, mais des taux plus élevés gonfleraient également les risques - tels qu'une croissance lente ou une correction des prix. La prochaine décision de Macklem sur les taux d'intérêt est attendue le 9 juin et la Banque du Canada a déclaré qu'elle n'envisagerait pas d'augmenter son taux de référence de 0,25% tant que l'économie ne se sera pas complètement remise de la pandémie de Covid-19. L'examen du système financier de la Banque du Canada a révélé que les prêteurs du Canada pourraient absorber un montant important de pertes en cas d'un autre choc. La banque centrale a déclaré que la dette des ménages et les vulnérabilités du marché du logement ne constituent probablement pas une menace systémique importante pour la solvabilité des banques, même si elles pourraient saper la croissance future. "Nous devons examiner l'ensemble de l'économie", a déclaré Macklem lors de la conférence de presse. “There are important parts of the economy that remain very weak, and the economy needs our support.”(Updates with context throughout.)More stories like this are available on bloomberg.comSubscribe now to stay ahead with the most trusted business news source.©2021 Bloomberg L.P.

Billionaire Founder of China Property Giant Dies of Illness

(Bloomberg) -- The billionaire founder of KE Holdings Inc. has died of an unspecified illness, a shocking development for a Chinese property company that pulled off one of the strongest U.S. market debuts of 2020.Zuo Hui, who turned the company known as Beike from a nationwide chain of real estate offices into China’s largest platform for housing transactions and services, died May 20 after an “unexpected worsening of illness,” his company said in a statement without elaborating. KE Holdings’ board will announce follow-up arrangements within two weeks, it added.Zuo, 50, has been the driving force behind the company’s success, headlining the bell-ringing ceremony when it went public and holding 81.1% of voting shares under a dual-class voting structure as of end-February, according to its annual report. The company’s American depositary receipts fell 0.8% to $49.85 in New York on Thursday, paring an earlier decline of almost 10%.Zuo was backed by some of Asia’s most influential startup investors, including Hillhouse Capital Group and Tencent Holdings Ltd., and ranks among SoftBank Group Corp.’s most successful bets. KE Holdings almost doubled on its August U.S. debut, vaulting Zuo into the ranks of the world’s richest entrepreneurs with a fortune in excess of $20 billion at one point, according to the Bloomberg Billionaires’ Index.Its shares were up 151% from their New York debut through Wednesday’s close, conferring on the late chairman a net worth of $14.8 billion.In an interview with CCTV aired in April, he downplayed the significance of the IPO and the riches it bestowed.“Why should I feel excited?” he said, dressed in jeans, a dark blue vest and black sneakers. “This makes no difference to me.”Read more: Founder of China Property Site With No Profits Worth $20 BillionBorn in 1971 in Shaanxi province, Zuo graduated with a bachelor’s degree from Beijing University of Chemical Technology in 1992 before getting into sales and establishing an insurance business, where he made his first fortune, according to local media. He then founded Beijing Lianjia Real Estate Brokerage Co. in 2001, when China’s property market was still relatively young, and started Ziroom in 2011 to offer long-term apartment rentals. In 2018, he incorporated KE and launched Beike, becoming one of the country’s most celebrated entrepreneurs.Beike uses artificial intelligence and big data to improve its service and provide market insights, according to its website. As of June, the company boasted 226 million homes on its platform and 39 million monthly active users on mobiles. That’s swelled to more than 48 million mobile monthly active users and half a million agents.The platform also draws in others by allowing decorators, renovators and financial institutions to connect with buyers, creating an ecosystem of property and related offerings.(Updates with closing share price in third paragraph)More stories like this are available on bloomberg.comSubscribe now to stay ahead with the most trusted business news source.©2021 Bloomberg L.P.

Nvidia sets 4-for-1 stock split, shares rise

The company's stock, which was last up at over $600 in premarket trading, has gained nearly 12% this year after its value more than doubled in 2020. Stock splits can potentially attract retail investors who make small trades. Santa Clara, California-based Nvidia said stock holders of record on July 21 would receive dividend of three additional shares after the close of trading on July 19, with the stock trading on a split-adjusted basis beginning July 20.


Taco Bell’s Cool Ranch Doritos Locos Tacos officially launch today

Taco Bell officially launched its hotly anticipated Cool Ranch Doritos Locos Tacos on Thursday, the day after fans revolted over expectations that the item would be available Wednesday.

The new offering was preceded to the menu by the Nacho Cheese taco, which has sold more than 350 million units and is considered by the Irvine company to be its most successful product launch in its 51-year history.

The run-up to the Cool Ranch debut was accompanied by a massive social media push and special events, including password-only previews for fans in New York, Dallas and Los Angeles.

Taco Bell plans to market the item with its largest campaign ever, including a 3-D commercial set to play in many movie theaters across the country.

But on Wednesday, the chain drew the ire of the Doritos Locos Tacos’ most passionate devotees.

The chain had surprised aficionados earlier in the week by dubbing Wednesday as Fan Day and announcing on Facebook that the Cool Ranch product would be available to buy a day earlier than planned.

But after some customers showed up at stores to find that the tacos were nowhere to be found, they swarmed Twitter and Facebook to rail against Taco Bell.

Among the postings from disappointed diners was one who said he brought along 50 co-workers only to be rebuffed: “Epic fail.”

Taco Bell posted a mea culpa on its website Wednesday, saying it was “humbled by the overwhelming response to Fan Day.”

“We apologize to those fans who couldn’t buy it a day early,” the company said.


Insane Doritos Flavors Sum Up Everything Wrong with the Food System

Today’s Doritos&apos fans have a much different relationship with the corn chip snack than we did a generation ago when Original, Nacho Cheese and Cool Ranch seemed like plenty of Doritos flavors to choose from. Nowadays, Doritos launches new flavors like they’re reality television shows—there are way too many of them, they’re all essentially the same and they all pretty much suck. I just counted a dozenਏlavors on the Doritos website and most are slight variations on other flavors--Nacho and Spicy Nacho, BBQ and Spicy Chipotle BBQ, etc.

The brand even stepped out of the bag with the Taco Bell Doritos-flavored taco shell using its best-selling flavors. But that&aposs so 2012. Consumers wait in anticipation for the next great mysterious move from Doritos…Now, the newest flavors aren’t really flavors at all. At least not ones with names.

Enter Doritos Jacked. This latest marketing gimmick recently outfitted Doritos’ packing with test flavor numbers rather than actual flavor names, designed to lure consumers into participating in the brand’s “taste experiment.” It offers “rewards” if you taste the chips inside the mystery bags and then vote for your favorite flavor. It reeks of the cigarettes rewards program that really just sucker you into smoking more tobacco. Jacked is nothing more than seeing how devoted Doritos’ consumers are. Would you eat a bag of chips if you didn’t know what flavor it was? Why do we give so much trust to a mega corporate food brand? Is indiscriminate snacking really all that fun?

But the fun doesn’t stop there. Doritos Roulette𠅎xactly what it sounds like�tures a smattering of super hot chips in a bag of otherwise not as hot Doritos. Oh, the anticipation each chip brings! They’re not yet available in the U.S. but it’s only a matter of time before this or another similar Doritos gimmick is available in your local 7-Eleven.

Frito-Lays&apos Doritos division has become a microcosm of the macro issue with our modern food system. In fact, Doritos Jacked and Roulette are both about as in-your-face-ha-ha-the-joke’s-on-you-dear-customer as you can get. Consumers are being suckered into gimmicks because of an unhealthy emotional relationship with unhealthy foodstuff. Tell me, Doritos! What flavor is it, you silly, delicious bag of chips! I just love you so much.

I&aposm no psychiatrist, but I&aposm pretty sure we&aposre not supposed to be that emotionally invested in our food. At least not unless we&aposre actually growing it ourselves. Otherwise, shouldn&apost we just look to find the healthiest options that we like the taste of? When we start agreeing to the games food brands proffer, we&aposre entering into murky waters filled with the jagged shark-like teeth of corporate interests.

The irony, of course, is that most food brands do this in a much more veiled manner. (What exactly is a Crunch Berry?) You could even lump the rampant misuse of the term “natural” into this devious practice. We’re being told foods are 𠇊ll natural” when they’re actually loaded with synthetic and genetically modified ingredients. It’s not only a jacked flavor experiment, but it’s also roulette.

Bloomberg Businessweek is reporting that sales of the Doritos Locos Taco Bell taco shell—which was the biggest product launch in the fast food chain’s history—have begun to drop. After the mega success of the initial launch, the brands teamed up again, but sales have never met expectations: “In the quarter after the company launched [Doritos Locos Tacos] in 2012, same-store sales jumped 13 percent. Then the Cool Ranch-flavored variety, which hit stores in March 2013, resulted in a smaller, single-digit sales increase. With each successive DLT launch𠅏iery DLTs last summer and this year’s Spicy Chicken DLT—the impact has diminished,” reports Bloomberg.

Even though the new Doritos flavors seem to be most appealing to a male youth market, schools are now banning snacks like Doritos from being sold on campuses, making it difficult for kids to access. And we can only hope they also start to lose their taste for this stuff.

We can also look at these deranged marketing ploys as what they really are�ts of desperation. Yes, Big Food may still be dominating our food system, but as the saying goes, the darkest hour is always just before the dawn. I&aposm pretty sure that applies to mystery-flavored chips too.


Cheetos Chicken Fries

Move over Doritos Locos tacos, Burger King has unveiled its latest snack-infused item, Cheetos Chicken Fries, which are fried and covered in Cheetos-flavored breading. After being removed from the menu in 2005, chicken fries were reintroduced in 2014 and have grown in popularity. Time will only tell if this new whacky mashup will also be a hit. (Rose Leadem)


Taco Bell menu items: Fast food chain goes upscale

Taco Bell menu items target the Chipotle crowd, with slightly more upscale fare complete with an endorsement from a celebrity chef. But despite the new Taco Bell menu items, the chain isn’t forgetting its loyal core customers – young adults on the prowl for a cheap late-night snack.

Taco Bell menu items may be helping the chain cater to a broader clientele. But don’t worry – it's not forgetting its core customer base.

The Tex-Mex fast food giant, owned by Yum! Brands, Inc., has announced its rollout of the new Cantina Bell menu, to hit Taco Bell stores next month. Conceived with help from Miami-based celebrity chef Lorena Garcia, the new Taco Bell menu items include a burrito and a “Cantina Bowl,” chock-full of ingredients like marinated grilled chicken, Hass avocados, corn and pepper salsa, and whole black beans.

Taco Bell has been market testing the new menu items since January, and a national rollout is planned for July 5. “Cantina Bell will introduce vibrant flavors to millions of Americans, all the while complementing the tastes of Taco Bell’s existing core menu,” Yum! Brands said in a press release.

“You’ll love it, or we’ll replace it with something you do. Guaranteed (but we’re pretty sure you’ll love it),” the Cantina Bell website reads.

The menu is a clear stab at competitor Chipotle, which dominates the Mexican fast-casual market. But Taco Bell’s prices are cheaper. Both the burrito and the Cantina Bowl – which come in steak, chicken, or vegetarian options – will retail at under $5, while comparable menu items will set you back about $8 at Chipotle (which increased its prices in June of last year). In addition to the two entrées, the Cantina Bell menu offers two side options: chips and guacamole and black beans and rice, each for $1.49.

In Israel, Arabs and Jews alike recoil from mob violence

The rollout comes after a good start to the fiscal year for Taco Bell, which helped Yum! Brands profits rise 73 percent in the first quarter of 2012 after years of lackluster earnings. The chain is also market-testing a breakfast menu in the Western US, with plans to expand to the East Coast later this year. But while all of this bodes well for the Taco Bell brand, its resurgence can be traced back to a single, baffling menu item: The Doritos Locos Taco.

Simply put, the Doritos Locos Taco, released in Taco Bell stores nationwide on March 8, is a hard taco with a shell made from the same stuff as a nacho cheese-flavored Doritos chip. A far cry from the simplicity and quality ingredients promised by the Cantina Bell menu, the Doritos Locos Taco, which retails for $1.29, is like something dreamed up by a mad food scientist and a creative six-year-old.

And it’s the most successful product launch in Taco Bell’s 50-year history. 100 million Doritos Locos Tacos were sold in the product’s first ten weeks. The Orange County Register puts that figure into helpful perspective: it took McDonald’s 18 years to sell its first 100 million burgers. Taco Bell plans to release a Cool Ranch version of the Doritos Locos this upcoming fall, and a Hot & Spicy version is reportedly in the works.

So while Taco Bell may be courting a new batch of ingredient-minded customers with the help of a celebrity chef, it’s nice to know the brand isn’t forgetting its loyal base: younger folks looking for cheap fare late at night, occasionally open to menu items best eaten on a dare. Taco Bell is by no means a part of my regular diet, but occasionally, after a particularly expensive Ikea run, or a long day where I can’t eat dinner until the wee hours of the morning, I’ll gladly dig into a bag of Taco Bell. What’s better, I’ll probably only have to spend whatever change I can scrounge from the bottom of my purse.

Recevez les Monitor Stories qui vous intéressent dans votre boîte de réception.

And Taco Bell hasn't forgot about me, nor my late-night demographic. One of Taco Bell's newest menu items is the $.99 Beefy Nacho Burrito. Its marketing pitch is simple: Haven't you always wanted nachos you could eat with one hand?

My boyfriend and I once made a date out of trying the Doritos Locos Taco, on a mutual dare. We’ll probably do the same for the Nacho Burrito. And if Taco Bell’s sales figures are any indication, so will millions of other millennials looking for a cheap late-night snack. We’ll leave Lorena Garcia and her grilled chicken for the fast casual lunch crowd, but there’s room at Taco Bell for all of us.


Voir la vidéo: sAs SpecialReport: Taco Bell Cool Ranch Doritos Locos Tacos (Mai 2022).